Le virus Ebola ne s'arrête pas aux frontières !

Si l'on regarde attentivement les cartes de l'UNOCHA sur l'état de la situation, on s'aperçoit que l'épidémie porte sur les régions transfrontalières des trois pays de l'Union du fleuve Mano ; la moitié des victimes étant des Libériens. Il n'existe pas de système sanitaire opérationnel en place dans ces zones rurales partagées par trois pays. L'origine de l'épidémie fait de celle-ci un enjeu fondamentalement transfrontalier. Cependant, les appels au secours et les réponses apportées sont exprimés essentiellement pays par pays.

En savoir plus

Fiches pays

Cartes

Données